Latest Stories

Featured Stories

Filter By Categories

CDP, Deux promesses fortes pour l’annonceur en 2018 (part 1)

Alexis Tacquard News décembre 19, 2017

promesses_680.png

 

Nous sommes dans le dernier rush 2017 et vous l’attendiez tous, voici la vague de prévision pour 2018. Qu’attendre de la Customer Data Platform pour 2018 ? Deux promesses.

Dans cette 1ère partie, nous aborderons la promesse N°1 de la CDP : permettre à l’annonceur de rationaliser son modèle. Modèle où la data est mise au service de sa croissance. Pour la 2ème promesse, il faudra se montrer patient et attendre la 2nde partie de cet article.

 

Rationnaliser le modèle de croissance

Depuis quelques années, les projets DMP ont mis un premier grand coup de pied dans la fourmilière chez l’annonceur grâce à une promesse simple : une rationalisation de l’organisation et des technologies par la suppression du silo CRM & média. Pour des raisons multiples, notamment liées à des mauvais choix sur ces projets DMP, 2017 a sonné comme l’année où les annonceurs ont constatés que les technologies se sont entassées. Au-delà d’un enjeu de gaspillage financier à court terme, cette situation soulève un problème plus grave : l’organisation de mes technologies permet-elle d’atteindre un modèle où la data est mise au service de la croissance sur le long terme ?  Mar tech, ad tech, CRM, Data science, dataviz… L’articulation est-elle bonne ?

 Que va apporter la CDP dans tout cela ? Un modèle de croissance rationnalisé autour de 3 axes.

 

Axe 1 : Une architecture data claire

La CDP collecte et réconcilie l’ensemble des customer journey : une plateforme pour centraliser toute la data user. Couplé à l’activation et la segmentation (DMP), ce socle est la clé de voute du fonctionnement des autres blocs de l’écosystème :

  • l’AD TECH est alimenté pour rendre ses campagnes plus performantes.
  • La Datavisualisation obtient ce dont elle a besoin pour ses Dashboard personnalisés.
  • La Data science acquiert toutes les datas dont elle n’avait pas osé rêver.
  • Le CRM est valorisé auprès de tout le monde.

 Clap de fin pour la multiplication des lieux de collecte et des workflow de data à n’en plus finir.  #Rationalisation technique devient juridique, vous savez où est votre data et par où elle passe. #bePreparedForGDPR.

 

Axe 2 : Une structure adaptée pour grandir

Une solution d’attribution indépendante et tiers de confiance vous permettra d’évaluer, tester et choisir librement les meilleurs partenaires AD TECH qui doivent tirer votre croissance vers le haut. La coupure d’un partenaire dont les résultats n’étaient pas satisfaisants ne remettra pas en cause votre socle MAR TECH, soit tous les efforts humains et financiers de collecte qui avaient été engagés. Bien au contraire, vous capitalisez chaque jour sur vos expériences pour enrichir la connaissance user afin  d’optimiser toujours plus. Votre écosystème est pérenne.

 

Axe 3 : Une organisation claire en interne et en externe

Les équipes CRM parlent au prestataire CRM. Le CRM parle avec l’équipe marketing, qui elle-même parle avec son prestataire MAR TECH pour faire évoluer sa stratégie. Le marketing parle avec l’AD TECH sur des sujets médias. La DSI parle avec un partenaire pour la collecte et les workflow d’activation. La Data science parle avec le marketing en partant des besoins métiers pour lancer ses actions.

 

Ce modèle de croissance donne le cadre, la structure mais aussi la flexibilité nécessaire à l’annonceur pour aller vers une croissance donc le cœur sera l’exploitation de sa data.



Alexis Tacquard

Depuis plus de 4 ans chez Eulerian, Alexis apporte son expertise technique de la plateforme Eulerian, sa culture marketing & communication. Spécialiste des sujets DMP & Attribution, il mène le pôle avant-vente.

Commentaires

CTA-Telecom-FR
CTA-RadiumOne-FR

Suivez nous